5, 6, 7 et 8 décembre 2017 – Journées horticoles et grandes cultures

Journées horticoles et grandes cultures
5, 6, 7 et 8 décembre 2017

Centre communautaire de Saint-Rémi / 25 rue Saint-Sauveur

Le Centre local de développement des Jardins-de-Napierville, le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, Emploi Québec ainsi que les Caisses Desjardins organisent, pour une 22e année consécutive, des journées de perfectionnement pour vous, producteurs horticoles.

Lors de votre visite aux Journées horticoles et Grandes cultures, plus de cinquante exposants vous feront connaître les produits qui font la fierté de l’activité horticole régionale. Autour de l’exposition gravitent des activités professionnelles telles que des conférences de haut niveau ainsi que des rencontres individuelles avec des spécialistes horticoles, des fournisseurs, des représentants de maisons de commerce et bien sûr des producteurs de la région.

Les Journées horticoles et Grandes cultures permettent la mobilisation de partenaires publics et privés et contribuent ainsi au développement de l’horticulture, des affaires et de l’emploi pour le mieux-être de la région.

Le Pôle d’excellence en lutte intégrée est fier d’organiser deux journées thématiques durant les Journées horticoles et grandes cultures. Il est possible de vous inscrire en utilisant le bouton « INSCRIPTION »

Journée Cécidomyie du chou-fleur
7 décembre 2017

Journée Lutte intégrée
8 décembre 2017

Cette journée tentera d’apporter des réponses aux questions des producteurs par des présentations et un panel de discussion : Pourquoi se préoccuper de la cécidomyie du chou-fleur? Quelle est l’ampleur des dommages selon les régions? À quel niveau les entreprises agricoles sont-elles touchées? Les outils de lutte actuels sont-ils efficaces? Quels sont les projets de recherche en cours au Québec et ailleurs? Toute personne interpellée par la problématique est invitée à se joindre à la discussion.

La petite histoire d’un ennemi imprévisible – Mélissa Gagnon, agr., MAPAQ Montréal-Laval-Lanaudière

État des connaissances sur la cécidomyie du chou-fleur – Pierre Lafontaine, agr. Ph.D. et Sébastien Martinez, agr., M.Sc., CIEL

Les cécidomyies : une famille à problèmes? – Nicolas Chatel-Launay, B.Sc., Pôle d’excellence en lutte intégrée

La collaboration entre concurrents : un pas vers la durabilité – Marie-France Turcotte, Réseau entreprises en développement durable (REDD)

Confusion sexuelle de la cécidomyie du chou-fleur – Elisabeth Hodgdon, M.Sc. Candidate au Ph.D.

Cette journée se veut l’éloge des innovations d’ici et d’ailleurs. L’auditoire pourra se laisser inspirer par des témoignages et des réflexions sur la lutte intégrée tout au long de la journée. Deux technologies utilisant des insectes seront abordées en matinée soit l’entomovection et les mouches stériles. Les auditeurs intéressés à la lutte intégrée en grandes cultures auront aussi droit à des présentations sur le sujet. À noter, la portion sur la nouvelle réglementation sur les pesticides a été modifiée.

Bilan de lâchers de mouches roses : ce qu’on doit retenir – Anne-Marie Fortier, M.Sc., Phytodata inc.

Bee Vectoring Technology (BVT) – Sherri Tedford, Recherche et Développement BVT

Les agronomes sont-ils outillés en phytoprotection? – Raymond Leblanc, agr., M.Env., MBA

L’agriculture numérique et la conformité – Alain Brassard, B.Sc., T.P., La Coop fédérée

RANG3 : Pratiques de lutte intégrée en grandes cultures – Marie-Pierre Maurice, PleineTerre

Programme d’agriculture raisonnée – Elisabeth Vachon, agr.,  Moulins de Soulanges

La lutte intégrée est-elle un luxe? – Denys Van Winden, Productions horticoles Van Winden

Fonds d’innovation maraîcher – André Plante, Association des producteurs maraîchers du Québec (APMQ)

Investir en recherche, c’est payant – Jean-Bernard Van Winden et Djamila Rekika, Ph.D., Fondation Laitue

Cette journée est rendue possible grâce au soutien de