Le PELI exporte sa Journée portes ouvertes en lutte intégrée dans Lanaudière

Un succès pour cette grande première dans Lanaudière!

Du semis direct dans la courge d’automne aux sarcleurs lourds dans le haricot extra-fin, les quelque 60 participants de la Journée portes ouvertes en lutte intégrée dans Lanaudière ont eu droit, le jeudi 13 juillet, à une série de démonstrations et de conférences des plus intéressantes.

La ferme Domaine du Parc inc. à Sainte-Élisabeth, la ferme Diane et Denis Champagne à Berthierville, le Centre industriel et expérimental de Lanaudière (CIEL) à Lanoraie et la ferme Ferdinand Hervieux à Lanoraie ont partagé leurs expériences avec divers outils et équipements visant la réduction des pesticides dans leurs champs.

Quand les organisations collaborent…

de belles journées sont créées! Pour tout vous dire, l’idée d’organiser la 4e Journée portes ouvertes en lutte intégrée dans Lanaudière est venue d’une initiative de la Fédération québécoise des producteurs de fruits et légumes de transformation (FQPFLT).

À l’écoute de ses membres, la FQPFLT souhaitait organiser une journée de démonstration des équipements de désherbage mécanique en régie biologique. Ceci, afin de faire le pont entre les producteurs conventionnels et les producteurs biologiques.

« Pour la Fédération, le partage d’information et d’expériences entre les producteurs biologiques et ceux en production conventionnelle est une avenue gagnante pour l’amélioration de la régie de culture de nos légumes. Toujours faire mieux, innover pour rester compétitifs et soutenir le développement durable, quoi de mieux! » a affirmé Pascal Laforest, vice-président de la FQPFLT.

Et puisqu’au PELI, rappelons-le, notre mission est de rassembler les acteurs de la lutte intégrée, nous étions tout à fait enchantés de l’invitation de la FQPFLT, du MAPAQ Montréal-Laval-Lanaudière et du CIEL d’organiser cette journée avec des thématiques rejoignant la lutte intégrée.

La lutte aux mauvaises herbes, on s’y connaît!

Confortablement installés à bord de l’autocar, les participants ont voyagé vers le premier site en écoutant la conférence du spécialiste des productions végétales biologiques Jean-Pierre Hivon du CETAB +.

Travaillant depuis 30 ans dans la région, M. Hivon a entretenu son auditoire sur l’importance de la prévention quand il s’agit de lutte aux mauvaises herbes. « Vaut mieux perdre quelques plants de la culture principale en sarclant que de laisser les mauvaises herbes prendre les devants! », a-t-il insisté.

Autre leçon intéressante, il ne faut pas hésiter à modifier ses équipements selon ses besoins… Ou encore d’en ajouter! En plus d’une houe double, certains producteurs ajoutent une troisième houe, à l’avant du tracteur, sur un trois points. « Plus de passages pour moins de compaction », dénote M. Hivon.

Des outils de lutte aux ravageurs sous la loupe

Au Centre industriel et expérimental de Lanaudière (CIEL), différents outils de dépistage des ennemis des cultures sont mis à l’épreuve. L’après-midi de la Journée portes ouvertes en lutte intégrée dans Lanaudière a débutée avec la rencontre de Pierre Lafontaine, directeur du CIEL, qui a expliqué comment le modèle MILEOS pourrait faire économiser les producteurs de pomme de terre.

Des données météorologiques comme la température, l’humidité relative et les précipitations sont recueillies puis transférées au modèle MILEOS, qui les utilise pour évaluer le risque de développement du mildiou. S’il s’avère que le producteur n’a pas besoin de pulvériser, l’outil le lui indiquera. Économies garanties!

L’hospitalité des Lanaudois

Le dernier arrêt de la journée s’est effectué dans le rang Saint-Jean-Baptiste, à Lanoraie. Isabel Lefebvre et Vincent Myrand, tous deux professionnels de recherche au CIEL, nous ont expliqué les projets qu’ils réalisent en collaboration avec cette charmante entreprise de production de petits fruits, de légumes de transformation et de raisins de table.

Les traitements de bordure contre la chrysomèle rayée du concombre dans la courge et le semis direct dans la courge n’ont désormais plus de secrets pour les propriétaires de la ferme Ferdinand Hervieux. Luc Hervieux et ses enfants, Pier-Luc et Carolane réservaient d’ailleurs un accueil hors-pair à leurs invités : des rafraîchissements sous un petit chapiteau!

Et c’est ainsi, une boisson fraîche à la main, que la journée s’est conclue avec les présentations de Daniel Cormier, de l’IRDA, et de Frédéric Jean, de la compagnie Canopée, qui nous éclairaient sur l’utilisation à grande échelle des trichogrammes pour contrer la pyrale du maïs. Comment? Via drone!

Merci aux partenaires financiers!

Le CLD des Jardins-de-Napierville chapeaute le Pôle d’excellence en lutte intégrée depuis ses débuts, en 2012. L’Association des producteurs maraîchers du Québec (APMQ) et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) sont aussi de fervents croyants en la mission et le travail du PELI. Merci pour votre appui!

En ce qui a trait spécifiquement à la Journée portes ouvertes en lutte intégrée dans Lanaudière,  le groupe Bonduelle se doit d’être remercié sincèrement pour son appui dans la réalisation de notre journée terrain. Avec un objectif de voir au moins une pratique culturale alternative sur 100 % des parcelles cultivées par les producteurs avec lesquelles l’entreprise collabore, Bonduelle aide à montrer qu’il est possible de produire à grande échelle tout en respectant l’environnement en misant sur une agriculture durable! Merci à ce partenaire de longue date des agriculteurs!

Et quoi dire des prix de présence composés d’un livre Mangez Québec de l’APMQ et des produits de la Cidrerie PomiVerde. De quoi faire des jaloux! Élisabeth Fortier de l’APMQ a tiré le nom des cinq gagnants, visiblement heureux de leur cadeau.

Commanditaires

Collaborateurs

Mangons Québec
Cidre

L’événement a eu droit à une belle couverture médiatique de la part de La Terre de chez nous par la journaliste Audrey Desrocher et le Coup d’oeil par Marc-André Couillard. Les curieux pourront consulter les articles en cliquant sur leurs logos respectifs :

   

 

Share your thoughts