Dans des champs de chou biologiques, bon contrôle de la teigne des crucifères

Une équipe de recherche suisse a évalué l’effet de la présence d’une plante compagne, la centaurée bleuet, sur le contrôle des chenilles de teigne des crucifères dans des champs de chou biologiques. Pour cela, ils ont comparé le taux de parasitisme des chenilles de teigne dans des parcelles avec la plante compagne et dans des parcelles sans plante compagne. Si leurs résultats indiquent qu’il n’y pas d’effet significatif de la présence de plante compagne sur le contrôle de la teigne, leur étude a révelé une information très interessante : dans les champs de chou biologiques, les ennemis naturels assurent un fort contrôle de la teigne puisque 72% des chenilles de teignes des crucifères sont parasitées par des guêpes qui les tuent.

Donnez votre avis