Le sarrasin améliore le parasitisme du puceron cendré du chou

Une équipe de recherche jordanienne et zélandaise a évalué la possibilité d’améliorer le contrôle biologique du puceron cendré du chou en ajoutant des plantes à proximité des plants de chou. Parasitoïde du puceron cendré du chou, Diaeretiella rapae se nourrit de pollen et de nectar de plantes quand il est au stade adulte. En laboratoire, la survie, le nombre d’oeufs pondus et le nombre de pucerons parasités par Diaeretiella rapae a donc été évalué en présence de 4 plantes : la bourse de pasteur (Capsella bursa-pastoris), le diplotaxis fausse roquette (Diplotaxis erucoides), le sarrasin (Fagopyrum esculentum) ou l’alysson maritime (Lobularia maritima). Les résultats indiquent que le contrôle des pucerons est amélioré en présence de ces plantes puisque 3 à 4 fois plus de pucerons sont alors parasités.

Donnez votre avis