En serre, amélioration de la survie d’un prédateur de mouches blanches grâce à l’apport de sucre

Une équipe de recherche espagnole et allemande a évalué si la survie du prédateur Nesidiocoris tenuis (Hemiptera : Miridae) pouvait être amélioré par l’ajout de sucrose dans les serres de tomate. Habituelement, la survie de ce prédateur de mouches blanches et de chenilles mineuses de la tomate est amélioré par l’apport d’oeufs de d’un papillon (Ephestia kuehniella). Le remplacement d’une partie des oeufs de ce papillon par du sucrose abaissera le coût de la technique de contrôle. Leur travail a montré que l’ajout de sucrose permettait de couper de moitié la quantité d’oeufs de papillon ajoutée.

Donnez votre avis