Étude des effets des néonicotinoïdes sur les abeilles au Québec

En Montérégie et Etrie (Québec), les équipes de Valérie Fournier (Université Laval) et de Madeleine Chagnon (Université du Québec À Montréal) ont fait le suivi de colonies d’abeilles durant les semis de maïs enrobés aux néonicotinoïdes. Afin d’évaluer si l’eau disponible dans les champs présentait un risque pour les abeilles, la présence de néonicotinoïdes dans les flaques d’eau a également été mesurée.

Cette étude montre que :

  • l’indice de mortalité des abeilles est quatre fois plus élevé dans les sites à moins de 500 m de champs de maïs avec des semences enrobées que dans les sites à plus de 3 km,
  • un mois après les semis, la concentration en néonicotinoïdes est 100 fois plus élevée dans les flaques d’eau des champs à moins de 500 m de champs de maïs avec des semences enrobées que dans les sites à plus de 3 km.

Donnez votre avis